Le design humaniste de Starck

Le design humaniste de Starck

La pétillante Sylvie Adigard a interrogé Philippe Starck à l'occasion de la sortie de son économe pour la Maison Degrenne.

« Comment fait-on pour faire à la fois un bateau géant et un économe ? Parce que c'est le même travail. C'est strictement la même raison de le faire. [...] Ce n'est pas l'objet qui compte, c'est comment je peux aider. »

C'est l'occasion pour moi de revenir sur son travail et sa philosophie humaniste et responsable du design.

« Philippe Starck a une mission, une vision : que la création, quelle que soit la forme qu’elle prenne, rende la vie meilleure pour le plus grand nombre.»

Philippe Starck promeut un design fort de valeurs qui se doit de mesurer l'impact écologique des créations et de promouvoir une décroissance positive que ce soit dans la création d'objet tout autant que dans la conception d'habitat. Il a également la volonté de proposer des objets à des prix abordables et beaux, afin de convaincre d'aller vers une consommation plus responsable.

En ce qui concerne le domaine de la décoration intérieure, Monsieur Starck est précurseur dans le domaine du design écologique. Il crée notamment Good Goods en 1996, un catalogue de « non-produits pour les non-consommateurs du futur marché moral » où l'on trouve déjà des produits biologiques et sains. Il prouve son engagement envers l'écologie à travers plusieurs objets. On peut noter entre autres le meuble chauffant contrôlable à distance via application smartphone, ou comment mêler écologie et technologie. Il conçoit bien d'autres objets du quotidien dans des matériaux recyclables et durables.

Paradoxalement, sa réflexion sur l'usage du plastique se fait plus tardivement. Afin de jouer sur la transparence des meubles et leur dématérialisation pour les rendre moins imposants, Starck utilise très tôt le plastique comme matériaux. Aujourd'hui, il commence à envisager une création sans plastique. En attendant, il utilise du plastique organique et recyclé comme paliatif. 

« Ma responsabilité est aujourd’hui plus de m’intéresser aux futures productions d’énergie et aux futures matières qui remplaceront le plastique, dérivé le plus intéressant du pétrole. » - Biographie de Philippe Starck par Jonathan Wingfield

Gauthier Roussilhe interroge l'éthique dans le design

Gauthier Roussilhe interroge l'éthique dans le design